Soulager la douleur pendant le travail : comment ?

Les contractions utérines qui ouvrent progressivement le col provoquent une douleur qui peut être légère chez certaines femmes et insupportable chez d’autres. Discrète au début du travail, la douleur localisée en général dans le bassin s’intensifie au fur et à mesure que le travail avance. Il existe plusieurs techniques qui permettent de soulager voire même de supprimer cette douleur lors de l’accouchement. Voici quelques astuces naturelles qui permettent efficacement de réduire le degré de la douleur pendant le travail.

 

Adopter la bonne position

Pendant le travail, la majorité des femmes n’arrivent pas à rester en place tellement la douleur est intense. Mais, il est important de noter qu’adopter certaines positions permet de réduire l’intensité de ces douleurs. Celles-ci doivent garantir une totale aise à la future maman. Il s’agit uniquement des positions que la femme adoptera pour soulager la douleur et non celles prises lors de la poussée. La sage-femme recommande souvent de se coucher sur un ballon. Penchée vers l’avant, le ventre dans le vide, la future maman va balancer son bassin pour favoriser l’élasticité du périnée.
On conseille aussi parfois de rester debout ou accroupie. Avec cette façon de jouer avec la gravité, la femme enceinte aide son bébé à trouver son chemin, ce qui réduira grandement l’intensité de la douleur.
Il peut aussi arriver que la sage-femme lui demande de faire quelques pas de marche pour se sentir mieux. À l’inverse, se mettre sur quatre pattes figure aussi parmi les positions proposées aux femmes enceintes. Avec cette position, son dos est parfaitement étiré et le ventre dans le vide. Elle permettra à bébé de se coller le dos contre le ventre afin de décomprimer le dos de la maman des pressions douloureuses.
Pour favoriser le relâchement du périnée, se coucher sur le côté s’avère être une solution recommandée.

 

Opter pour la technique de la respiration et de la relaxation

Accoucher, cela n’a rien de facile. Nombreuses sont les femmes qui appréhendent ce moment même si elles l’attendent avec impatience. Cette appréhension va générer une forte anxiété qui à son tour va provoquer des tensions musculaires. Au fur et à mesure que le travail avance, ces dernières vont accentuer la perception de la douleur de la femme enceinte. Ainsi, tout au long du travail, la femme enceinte doit être en mesure de se relaxer. Un sentiment de calme est nécessaire pour détourner son attention de la douleur qui va s’intensifier petit à petit. On commence par aménager une atmosphère calme et chaleureuse pour donner plus de confiance à la femme enceinte. Cela contribuera grandement à diminuer la douleur pendant l’accouchement. Par la suite, on demande à la future maman de gérer sa respiration afin de favoriser la circulation sanguine. Le but est de bien oxygéner le cerveau. Pour cela, pour optimiser l’arrivée d’air, elle doit inspirer avec le nez et expirer avec la bouche. Enfin, pour favoriser la relaxation, massez légèrement les jambes et le dos de la future maman peut aussi être d’une grande aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *